Pour bien pratiquer le tango, il est important de porter une chaussure adaptée. Vous devez choisir un modèle qui vous permettra de danser tout en étant à l’aise, sans qu’une douleur soit ressentie au pied. Pour vous aider dans ce choix, voici les principales caractéristiques à considérer.

Une chaussure légèrement serrée

Lors de l’achat d’une chaussure de tango, optez pour une fabrication pas trop confortable, mais légèrement serrée. Il faudrait que votre pied ne glisse pas vers l’avant. Toutefois, les métatarses ne doivent pas être coincés. Choisissez une chaussure dans laquelle vos orteils s’étalent. S’il s’agit d’une chaussure à bout ouvert, veillez à ce que vos orteils ne dépassent pas le bout. Le choix d’une chaussure serrée ne veut pas dire que vous devez préférer un modèle qui vous oblige à forcer votre pied pour y entrer.

Le type de talon à privilégier

Vous pouvez choisir soit une chaussure à talon ouvert, soit une chaussure à talon fermé. Dans les deux cas, on peut bien pratiquer le tango. Mais avec une chaussure à talon fermé, on bénéficie d’une bonne stabilité du pied. Si vous faites le choix d’une chaussure à talon ouvert, assurez-vous de l’ajustement parfait des brides, ce qui est essentiel pour leur maintien correct.

La matière de la semelle

Avec une chaussure à semelle en cuir, vous pouvez pratiquer parfaitement le tango, tout comme avec un modèle à semelle en daim. Mais ne choisissez pas de chaussure à semelle en plastique, car une telle fabrication à tendance à accrocher au sol. Vous aurez surtout des difficultés à réaliser les pivots qui sont très importants au tango.