La marque Sergio Rossi est un fabricant de chaussures pour femmes spécialisé dans les escarpins très féminins et très chics. Elle faisait partie du groupe Kering, l’un des géants du luxe. Cependant, depuis une dizaine d’années, les ventes de la marque italienne n’ont cessé de chuter. Kering a donc décidé de vendre la totalité de la marque au fonds d’investissement Investindustrial.

Le chic à l’italienne

Dans les années 1950, Sergio Rossi reprend le métier que son père pratiquait déjà, il devient fabricant de chaussures. Il ouvre sa première entreprise en 1966 à San Mauro Pascoli. L’usine existe toujours. Il va alors créer le modèle Opance qui se reconnait à la semelle qui épouse la forme du pied. Il s’agira de son premier succès qui va lui permettre de développer sa propre marque Sergio Rossi. En collaborant avec des créateurs comme Versace, Dolce & Gabbana ou Azzedine Alaïa, la marque Sergio Rossi devient une grande enseigne du luxe italien. Des boutiques sont ouvertes dans les grandes villes du monde. Elle est surtout spécialisée dans les escarpins de luxe, plutôt sexy, fabriqués de façon artisanale, et présentant de nombreux détails dans la construction. De véritables petits bijoux très féminins.

En 1999, la marque est rachetée à 70 % par Gucci Group qui vient lui-même d’être racheté par François Pinault via son groupe PPR (Pinault-Printemps-Redoute) alors que son concurrent principal, LVMH, était également intéressé par le groupe italien. Les 30 % restants sont rachetés en 2005. En 2011 Gucci Group change de nom pour PPR, qui, en 2013, devient Kering.

Des ventes qui chutent

Cependant, depuis plusieurs années, la marque Sergio Rossi voit ses ventes chuter. L’une des principales raisons est l’apparition de nouveaux concurrents comme Louboutin ou Jimmy Choo qui ont faire subir un coup de vieux à la marque italienne qui n’a pas su se renouveler.

Le groupe Kering a donc décidé de se débarrasser de la marque en la vendant au fonds Investindustrial. L’ensemble des actifs est concerné par cette transaction. On espère que cette vente permettra à Sergio Rossi de rebondir, car il s’agit d’une marque qui fait partie du paysage du luxe et qui s’est toujours positionnée dans des modèles de qualité à la finition exemplaire. La stratégie consistera surtout à redonner un coup de jeune à ce maroquinier afin d’attirer les nouvelles générations. Il reste de l’espoir puisque, comme on le sait, la mode est un éternel recommencement.

sergio_rossi_butterfly