Les chaussures sont très difficiles à recycler. La raison de cette difficulté c’est que les chaussures sont composées d’une très grande variété de matériaux. Pour pouvoir les recycler, il faut donc séparer les matériaux de nature différente (plastiques, cuir, métaux…). Pour le moment il n’existe pas une machine capable de le faire. Cependant, les choses vont peut-être changer. En effet, dans le JT de France 2 datant du 4 avril, un reportage a été fait sur une usine située en Allemagne qui a réussi à créer une machine permettant de trier ces différents éléments. Pour l’instant il ne s’agit que d’un programme pilote, mais l’idée est là.

Trop de matériaux différents

Tout dépend du modèle de chaussures, mais certaines paires peuvent contenir jusqu’à 40 matériaux différents. Ainsi, dans nos chaussures on trouve souvent du cuir, du caoutchouc, des synthétiques, du textile, de la ferraille, etc. Tous ces matériaux ne sont pas recyclés de la même façon. Pour recycler la chaussure, il est donc indispensable de préalablement séparer et trier tous ces matériaux différents. Etant donné que des millions de chaussures usées sont à recycler chaque année en France, il est impossible que ce travail soit effectué à la main.

La seule solution est donc de tout brûler. Le problème, c’est que les matériaux ne sont pas récupérés et recyclés, puisqu’ils disparaissent en fumer. Pour pouvoir recycler les chaussures, il faut donc créer une machine capable de faire ce tri entre les différents matériaux composant les paires.

Et si la solution venait d’Allemagne ?

En Allemagne, dans la ville de Bitterfeld-Wolfen au nord de Leipzig, une usine a lancé un programme pilote de recyclage des chaussures. Une machine a été conçue par un ingénieur anglais s’appelant Mike Lee. Le fonctionnement de la machine est le suivant :

  • Les chaussures sont entièrement balancées dans un broyeur où elles sont écrasées pour ressortir en petits morceaux de 25 mm
  • Ensuite, ces petits morceaux retombent sur un tapis et des aimants vont venir attirer la ferraille
  • Le reste va alors être placé dans une centrifugeuse et les fibres textiles plus légères vont être aspirées par un tuyau joignant la centrifugeuse
  • Finalement, le reste va aller dans un tube qui est secoué par une soufflerie afin de séparer le cuir du caoutchouc

Pour résumer, la ferraille est d’abord séparée, puis le textile et enfin le cuir et le caoutchouc. Pour le moment, cette machine n’est qu’une forme de prototype, mais elle pourrait être améliorée pour finalement être reproduite et utilisée dans les usines de recyclages.

Des chaussures facilement recyclables

A la fin du reportage, une nouvelle forme de chaussure nous est présentée. Il s’agit d’une chaussure imaginée par une société de Caroline du Nord. Le concept est de n’utiliser que 7 matériaux différents. De plus, la chaussure est entièrement démontable afin de pouvoir être facilement recyclée. Aucun produit chimique ni aucune colle ne sont utilisés. Pour le moment ces chaussures sont uniquement produites à la demande, mais ce nouveau modèle pourrait inspirer d’autres marques pour des chaussures plus écolos.