Marcher, courir, bouger est excellent pour entretenir la santé. Encore faut-il le faire avec les chaussures adéquates.

Je vous propose ci-après quelques pistes pour courir avec des chaussures absolument conformes à vos pieds et à vos efforts.

Le pied doit être à l’aise

L’action du pied est primordiale durant la course. Choisissez une chaussure qui permet un mouvement ample : comptez un centimètre en plus à l’avant de la chaussure, afin que vos orteils puissent avancer. Cette action est naturelle lorsque vous courez.

Autre point important : durant la course, au bout d’une demi-heure, votre pied va gonfler, sous l’effet de l’action. En achetant votre chaussure en fin de journée, le modèle choisi répondra aux normes voulues : largeur et profondeur.

Le poids et le type de foulée

A noter : durant la course, chaque foulée crée une onde de choc équivalente à 3 fois le poids. Cette onde se répercute depuis le talon jusqu’au sommet de la colonne vertébrale. La chaussure doit donc absorber ces chocs afin de soulager les articulations. Il faut privilégier les chaussures à semelle intermédiaire à mousse ferme, avec amortie au niveau du talon et à l’avant du pied.

Le parcours et le remplacement des chaussures

Vos chaussures de course doivent répondre au terrain. Sur les chemins, optez pour une chaussure qui maintient fermement le pied et dotée d’une semelle crantée. Celle-ci supporte les éventuels obstacles naturels que vous pourrez rencontrer (cailloux…). Pour courir sur la route, la chaussure aura un amorti de qualité, afin de ne pas s’user rapidement.

Observez l’usure de vos chaussures, changez-les avant qu’elles ne causent des blessures. A semelles épaisses, elles vous permettent de parcourir entre 1 500 à 2 000 kilomètres. Les paires plus légères sont à remplacer dès les 500 kilomètres parcourus.