A cette question, je réponds sans hésitation : oui, car les embauchoirs sont indispensables. Ils servent à préserver le bel aspect de nos chaussures. Je vous suggère d’en savoir davantage, sans plus attendre.

A quoi sert l’embauchoir ?

Durant le processus de fabrication, la chaussure est placée durant plusieurs jours sur un « moule » (on dit « forme » dans le jargon) destiné à lui donner sa forme définitive. L’opération s’effectue avant que la semelle ne soit cousue.

Plus tard, quand la chaussure est utilisée, le cuir est soumis à bien des contraintes et subit des déformations. C’est pourquoi l’embauchoir, qui prend l’allure des « formes », restitue à la chaussure son allure originelle. Il intervient notamment sur les zones sans renforts (contrefort et bout dur).

Embauchoir en bois ou en plastique

L’embauchoir en bois brut non verni convient au quotidien. Il absorbe en effet l’humidité (transpiration, marche sur sol mouillé). Le cèdre rouge est particulièrement apprécié pour son odeur agréable. Lors de déplacements (voyage, mission), l’embauchoir en plastique se révèle plus pratique, question poids.

La forme de l’embauchoir

Vous trouverez sur le marché divers modèles d’embauchoirs de forme standard. Ils sont destinés à la plupart des chaussures. Cela étant, certaines marques haut de gamme proposent des embauchoirs dits « à la forme », parce qu’ils ont rigoureusement la même allure que la « forme » utilisée lors de la confection de la chaussure. Ce type d’embauchoir correspond donc parfaitement à la chaussure considérée.

Vous pouvez néanmoins opter pour un embauchoir standard à ressort dans la partie avant. Ce dispositif permet une bonne adaptation à la largeur de la chaussure.

En dernier lieu, évitez surtout l’utilisation de tendeurs. Ceux-ci risquent au contraire de provoquer des déformations. Ils tirent sur la tige, appuient sur le contrefort sans fournir un soutien uniforme à la chaussure.

embauchoirs