Les chaussures à talon sont souvent vues comme étant un symbole de féminité. Pourtant, selon une étude lancée par Sarenza, il semblerait que toutes les femmes européennes ne sont pas des admiratrices de ce genre de chaussures, bien au contraire.

Les chaussures : un accessoire essentiel du look

Pour la plupart d’entre nous, les chaussures sont sûrement l’un des accessoires vestimentaires auquel on prête le plus d’attention. Plus précisément, lorsque l’on doit acheter une nouvelle paire, on prend le temps d’approfondir notre recherche afin de trouver celles qui nous plaisent le plus. Nous sommes prêtes à enchainer les boutiques à la recherche des chaussures idéales. Personnellement, je fais toujours très attention aux détails lorsque je dois acheter une nouvelle paire. Je n’achète jamais sans être sûre qu’elles me plaisent réellement et que je ne trouverai pas mieux ailleurs.

D’ailleurs, 74 % des Européennes pensent qu’il ne faut pas prendre à la légère l’achat de chaussures. On aime accorder nos chaussures selon notre tenue et notre humeur. Surtout, c’est l’une des premières choses que l’on regarde chez une personne.

L’art de savoir porter des talons

J’ai mis du temps à me faire réellement aux talons. Pendant longtemps, je me forçais parce que je trouvais cela joli et très féminin, mais au fond de moi je n’avais qu’une envie, les retirer. Aujourd’hui, je sais choisir les chaussures à talon qu’il faut pour être confortable dedans.

Toujours selon le même sondage Sarenza, pour 69 % des femmes interrogées, le talon est une torture. Elles sont même 46 % à ne pas savoir marcher avec. Si les talons restent un emblème de féminité, les autres formes de chaussures et notamment les sneakers ne sont plus considérées comme exclusivement masculines. Ainsi, 94 % des Européennes estiment que les sneakers ne sont pas anti-féminité.

Si vraiment vous ne trouvez rien d’agréable à porter des chaussures à talon alors, un conseil, ne vous forcez pas. Il existe plein d’autres formes toutes aussi féminines.